Le Grand café de la Soierie : Simplicité et tradition

Le Grand café de la Soierie : Simplicité et tradition

La fin d’année… Entre la famille, l’organisation des vacances, le travail, les cadeaux, c’est toujours la période la plus chargée de l’année. Cette semaine, nous réfléchissions à un lieu où se poser, et profiter de notre planche. Un lieu hors du temps, un classique.

Nous voulions aller à la Croix-rousse puisque nous n’avions pas encore fait d’article sur un bistrot de ce secteur. Mais, classique de la Croix-Rousse, les bars sont bondés. Après une longue et froide journée, il nous fallait du calme, un lieu où reprendre son souffle. Je me suis alors souvenu d’un lieu très traditionnel et plutôt ancien du 4e arrondissement : Le Grand café de la Soierie !

Le Grand café de la Soierie, le rendez-vous Croix-Roussien

Paye Ta Planche équipe
Mickaël – Aymeric – Nathaniel – Valentin

Café, bar, restaurant bistrot, ici ce n’est pas compliqué il y en a pour tous les goûts. Du cadre moyen très matinal, aux retraités habitués, en passant par les jeunes hipster des pentes, le café réussit le pari de réunir beaucoup de monde venu de divers horizons. Cette diversité s’explique par son nombre important  de changements de propriétaire ces dernières années. Certains habitués sont partis, mais la traditionnelle clientèle Croix-Roussienne est restée, tandis qu’une nouvelle plus jeune a escaladé les pentes. Voilà qui nous donne un très beau lieu de rencontre traditionnel !

Le saviez-vous ? Ce café est un des plus anciens de la croix rousse, il date de 1900. Rendez-vous compte il a traversé les âges, les guerres, les joies et les peines de la Croix-Rousse depuis 117 ans. Si les murs pouvaient parler, ils en auraient des anecdotes ! En attendant, la directrice Diana Vert se fera un plaisir de vous en conter quelques une.

En effet, dès notre arrivée, nous sommes extrêmement bien reçus par les membres du restaurant. Avant même d’être assis, nous avions déjà nos verres ! Une telle réactivité met toute de suite de bonne humeur. La carte vite examinée, nous décidons de commander une assiette de fromage et une assiette de charcuterie.

Je vantais à mes acolytes la qualité d’accueil du lieu, et croyez-moi, ils n’ont pas été déçus. Le serveur et la directrice elle-même viennent régulièrement nous voir, vérifier que tout se passe bien. Malgré le monde ce soir là, ils ont quand même pris le temps de nous parler de leurs produits, recueillant ainsi de précieuses informations sur les produits goûtés.

Découpons la planche

Qui dit bistrot traditionnel, dit producteurs locaux. Pas question d’aller chercher ces produits ailleurs que dans notre belle vallée du Rhône.

Côté fromage

Grand Café de la Soierie Fromage
Une bonne assiette de fromage !

Tous les fromages viennent de la Ferme du Pré Neuf à Rontalon, entre monts et coteaux du Lyonnais. Cette petite exploitation tenue par Joëlle et Thierry Guillon a su se diversifier. L’exploitation possède plusieurs activités, de  l’élevage de chèvres laitières aux hectares de fruits et légumes divers. Une véritable exploitation familiale !

Notre dégustation commence par un petit bleu, plus doux que son grand frère le bleu d’Auvergne. Il garde tout de même une consistance crémeuse, alliée au goût marqué du bleu. La quasi-totalité de la production de bleu en France se fait dans le Cantal et le Puy-de-Dôme. À l’époque, les paysans profitaient des grottes froides de leurs régions pour permettre au fromage de s’affiner lentement. Aujourd’hui les fromages sont plutôt affinés dans un salle réfrigérée à basse température.

Nous poursuivons avec un palet de chèvre frais. Saviez-vous que la France est le pays aux 1001 fromages de chèvre ? Nous sommes un des pays européens possédant le plus de sortes de fromage de chèvre différentes. Il y a de quoi être fier !

Dans notre petite exploitation, l’excellent traitement des chèvres, combiné au savoir-faire de l’artisan donne lieu à un fromage moelleux et frais, légèrement salé.

Le dernier des fromages est un cantal relativement classique. Par sa consistance ainsi que sa couleur, c’est un jeune que nous avons là.

Pour rappel, le cantal est un fromage au lait de vache pasteurisé, à pâte pressée non cuite de couleur ivoire à jaune paille. Il possède un goût franc et agréable de lait et de beurre dû à son faible temps d’affinage de 1 à 2 mois.

Notre coup de cœur revient quand même au petit bleu fondant en bouche.

Grand Café de la Soierie Charcuterie
Vous reprendrez bien un peu de charcuterie ?

Côté charcuterie

 

Ici on ne change pas les bonnes habitudes, c’est du classique de chez classique. La planche lyonnaise est complète : terrine, jambon blanc, jambon cru, vous êtes habitués. Mais chez Paye ta Planche vous le savez, nous sommes toujours partants pour vous parler d’un produit qui nous a marqué. Pour la charcuterie notre coup de coeur revient au jambon cru qui nous vient directement de la maison Pichat Chapolard domiciliée à Montanay (69250).

Habituellement on ne mange pas la couenne. Mais… dans le cochon tout est bon ! Et celui-ci donne raison au dicton. Sa note légèrement salée et son infinie tendresse seront grandement appréciées des gourmets.

Verdict pour le Grand café de la Soierie : Traditionnellement bon

Grand Café de la Soierie Assiettes
Les assiettes sont très appétissantes !

Si vous passez par le plateau de la Croix-Rousse et que vous cherchez un petit bistrot sans prétention, accueillant et riche en histoire, faites un détour par le Grand café de la Soierie. Son ambiance à l’ancienne sera à la hauteur pour satisfaire vos envies gourmandes !

Compter 11,50€

1 Place des Tapis
69004 LYON

ALED CE PROJET PUE LA MERDE